3643 BOUL. SAINT-LAURENT
BUREAU 400
MONTRÉAL, QC, CA
H2X 2V5
1 514 989 1739

Le Parloir – L’empreinte

 


 

Exposition

Titre / Le parloir – L’empreinte

État / Terminé 2019 

Lieu / École d’architecture de l’Université Laval

 


 

01

 

02

 

03

 

Le projet LE PARLOIR – L’EMPREINTE fait écho à l’approche conceptuelle de l’architecte. Cette installation prend forme à partir d’une lecture de l’espace d’exposition comme tel, autrefois un ancien parloir faisant partie des espaces du Grand Séminaire de Québec. D’emblée, Carle le caractérise en tant que paysage en soi, un paysage intériorisé.  Il y imagine une histoire afin de laisser place à un narratif de fiction: celui d’un lieu de rencontre, de convergence du monde extérieur avec celui des habitants isolés de l’ensemble conventuel d’alors. Ainsi, l’architecte s’intéresse à l’histoire non pas comme source identitaire mais comme prétexte à des faits imaginés: Ce lieu est et fut un lieu d’échange, un espace d’extériorité, et par delà un imaginaire fait d’altérités. Des paroles « d’étrangers » jamais écrites mais toujours possibles grâce à la fiction.

 

Maintenant devenu une salle d’exposition pour l’École d’architecture de l’Université Laval, l’architecte souligne néanmoins la persistance d’une ouverture sur l’extérieur de ce lieu: Il fait figure de point de rencontre entre le professionnel et l’institutionnel. Alain Carle propose cependant pour cette exposition une expérimentation évènementielle plutôt qu’un affichage de ses propres projets issus de son agence. De cette manière, il propose d’offrir un regard sur ce qui a éveillé en lui l’intérêt pour l’espace, sa nature émouvante et aussi son point de départ à partir du registre des arts.  Sous forme d’installation, sa contribution repose sur deux aspects,  le premier adressant la problématique de la forme, le second celui à la problématique du programme d’usage comme expression.

 

Installation jusqu’au 22 février 2019.

 

 

 

error: Content protected