3643 BOUL. SAINT-LAURENT
BUREAU 400
MONTRÉAL, QC, CA
H2X 2V5
1 514 989 1739

Stillife

 


 

État /  Complété (2020)

Lieu / Montréal,  Québec, Canada

Programme / Bar 

 


 

Mémoire industrielle

La mixologie a connu depuis plusieurs années un essor remarquable dans l’univers des nuits métropolitaines. Nombreux bars du monde rivalisent aujourd’hui en offres de la même manière que la restauration, promouvant des « personnalités » aux commandes du traditionnel comptoir où jadis, une personne s’y installait et y travaillait tout en silence et en discrétion.

Le projet Stillife est né d’une équipe chevronnée de mixologues montréalais qui souhaitaient se positionner dans un secteur de la ville en pleine reconversion. L’espace était des plus secrets, au sous-sol d’un ancien bâtiment industriel servant autrefois d’entrepôt, situé au fond d’un passage étroit entre deux grands édifices.

C’est ce choix d’espace bien particulier qui fut le point de départ de l’idée du projet. À la neutralité de l’espace, propre à tout local d’entreposage, c’est un lieu de divertissement rappelant la qualité matérielle des anciens lieux industriels de ce type qui a été privilégié. La proposition laisse place aux éléments de charpente de cette architecture du XIXe : la structure d’acier et les murs de moellons deviennent des composantes ornementales tandis que le sol se module de manière à créer des sous-espaces de zones surélevées, logeant banquettes et comptoirs hauts pour la consommation en groupe. L’ancienne voûte de brique a aussi été préservée comme point de pivot logeant en son centre les espaces de préparations.

 

Culture de laboratoire

L’espace central, en contrebas des zones de banquettes et des comptoirs hauts, présente deux bars disposés face à face. Ils peuvent séparés l’un de l’autre par des cloisons amovibles pour diviser l’espace et y accueillir des groupes souhaitant se réunir dans l’intimité. L’aménagement des lieux a été traité en parfaite symétrie avec au centre, un mur de verre ultra réfléchissant qui brouille les perceptions de l’espace tel qu’il est en réalité, offrant un caractère onirique à l’ensemble.

Les éléments ajoutés, propres à la préparation de cocktails et de plats d’accompagnement, ont été aménagés avec le minimum d’artifice : de grands comptoirs et des rayonnages en acier inoxydable présentent divers artefacts et les ingrédients, et sont conçus comme des présentoirs rappelant les boutiques d’apothicaires d’antan, ou des laboratoires de chimie.

Ces deux ensembles de service agissent comme des lanternes dans l’espace : ils sont les points focaux, la scène de ces nouveaux barmans du monde de la nuit, tout en contraste avec le reste de l’espace ou les clients se tiennent dans une pénombre plus secrète. Le travail d’éclairage ajoute ainsi une part de mystère et fait oublier aux usagers le monde qui les entoure.

Le lieu se veut donc intimiste, où la dégustation se fait de façon attentive et sérieuse, dans la pure tradition des speakeasy de l’époque de la Prohibition.

 

Crédit photo / Maxime Brouillet

error: Content protected